Lecture en cours
Pourquoi j’aime voyager seule

Pourquoi j’aime voyager seule

Qui a décidé que voyager seule n’était pas la norme? On me demande souvent pourquoi je voyage seule…

« Tu n’as pas (plus) de copain, de mari, pas d’amis, pas de famille ou es-tu juste bizarre? »

Non, voyager seule peut être aussi un choix! Mes enfants sont rendus grands, je pars seule à l’aventure!

Ça faisait exactement 20 ans que je n’avais pas voyagé seule, alone, sola. Et j’avais un peu la chienne… What the fuck? Qu’est-ce que je fais? Qu’est-ce que j’ai le goût de vivre… de faire? Je n’ai plus de restriction! Ayoye, moi je ne suis pas habituée à cela!

Je m’attable à un pseudo resto italien du quartier de Vedado à La Havane, Cuba. Je bois, je pense, j’écris … et surtout, je réfléchis à ce que j’ai vraiment envie de faire. J’en fais même de l’insomnie! Après quelques jours, j’y trouve un plaisir! Oui, enfin la liberté que je cherchais tant! J’explore et ça me fait vibrer. J’aime explorer, apprendre, et ce, sans compromis.

Pour plusieurs, voyager c’est sortir de sa zone de confort. Quand on voyage seule, je dirais plutôt qu’il faut trouver sa zone de confort. Trouver ses limites.

Être seule sans la solitude  

Se retrouver seule devant soi-même, ça fait peur! Voyager n’est pas forcément synonyme d’aventure à tout moment et c’est correct. C’est stressant de sentir qu’on ne peut s’appuyer sur PERSONNE, nobodynadie! On est obligé de puiser dans ses propres ressources, car on n’a personne d’autre sur qui compter. Et si je tombais malade? Si je me faisais attaquer? Si je perdais ma carte de crédit? Pourquoi alors est-ce que je fais ça?

Ce qui est contradictoire, c’est qu’en voyageant seul, au final on ne l’est pas du tout. En effet, on est plus ouvert aux rencontres et on finit par rencontrer plus de gens. C’est l’avantage majeur selon moi. Voyager seule ça me met dans un autre mind set et j’ai alors plus d’ouverture pour faire des rencontres et vivre des expériences différentes. C’est comme si un champ de possibilités s’ouvrait à moi. Quand on voyage à deux, on se ferme davantage, on reste dans notre carré de sable.

Connecter avec des étrangers

J’ai eu de super échanges avec des voyageurs d’autres nationalités, d’autres classes sociales, des jeunes, des vieux et c’est ça qui m’anime vraiment.

J’ai connecté avec une Japonaise en allant dans un show de salsa.

J’ai eu des discussions profondes avec ma «mère cubaine» sur la balançoire de sa casa particular.

J’ai connecté en buvant des mojitos avec un couple d’Allemands qui m’avaient pratiquement sauvé la vie lorsque je me suis étouffé à leur côté.

Je me suis sentie «comprise» en tant que femme en discutant avec une Parisienne (moi qui les trouve normalement tellement chialeux!).

J’ai parlé de la vie une soirée de temps avec des Suisses qui avaient fait le tour du monde… Juste de beaux échanges en poche, de l’authenticité et beaucoup de simplicité.

Mi-sociable & mi-sauvage

Je suis sociable sans être trop accessible. Je pense que c’est une question aussi d’instinct. Ne pas devenir trop familier, trop proches (physiquement) de quelqu’un, même si c’est pour dire merci ou par sentiment amical. Certains hommes prennent les rapprochements physiques très au sérieux.

Quelques astuces pour voyager seule

Voici des trucs (testés et approuvés par moi!) que j’ai essayés afin de tisser des liens plus facilement avec des locaux ou d’autres voyageurs.

1. Logez dans une auberge de jeunesse ou chez l’habitant

J’ai passé 6 semaines chez l’habitant à La Havane et j’en garde un souvenir d’une connexion authentique avec les locaux.

Voir aussi

2. Inscrivez-vous à des sites comme MeetUp

Sur MeetUp, vous trouverez beaucoup de groupes formés autour d’une même passion, d’un sport ou toute autre activité. Moi, ma passion est la langue espagnole. Dans mes voyages, j’ai rencontré plein de gens grâce à ce site et aux rencontres organisées par ces groupes. Vous pouvez vous joindre à des groupes, faire des recherches pour des meetups par date… Bref, je trouve ça très intéressant à essayer, surtout dans les grandes villes où c’est plus compliqué d’aborder des étrangers quand on est seul.

3. Joignez-vous à des excursions ou visites guidées

Participer à des excursions ou des visites guidées signifie que vous aurez l’opportunité de rencontrer un groupe de personnes qui auront sûrement des goûts similaires à vous. Découvrez toutes les meilleures activités à faire lorsque vous voyagez seul sur GetYourGuide et Viator.

💙 Tu aimerais aussi : Comment choisir un guide local en voyage

4. Suivez un cours de langue, de danse ou de cuisine

C’est ce que l’on appelle le tourisme d’apprentissage. Pour moi, ç’a été une façon de connaître davantage des locaux ainsi que d’autres touristes qui voyageaient aussi seuls. J’ai expérimenté l’école de langue de Mérida (Mexique) et de Nerja (Espagne), l’Université de La Havane (Cuba) et une école à Londres (Angleterre). J’y ai même trouvé l’amour à cette école de Londres quand j’avais 17 ans! 🥰

Si vous êtes un peu foodie, les cours de cuisine sont une façon ludique de rencontrer des gens dans un environnement sans prétention. Pour des cours de cuisine authentiques pour les gourmets et les voyageurs, découvrez Cookly qui offre des cours de cuisine en voyage dans plus de 25 pays.

5. Profitez des transports pour vous faire des amis

Lors de long trajet en train, en bus, en taxi collectif, j’ai souvent eu l’occasion de faire connaissance avec d’autres étrangers pour partager ensuite un bout de chemin avec eux.

Finalement, je crois qu’on en apprend beaucoup plus sur soi-même et sur la vie lorsqu’on part seul à l’aventure.

Et vous, ça vous fait peur de voyager seul? Comment faites-vous pour rencontrer des gens en voyage?

Quelle est votre réaction?
Bucket List
15
Haha
0
J'adore
67
Vraiment
3
Wouah
5
Afficher le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler jusqu'en haut