Lecture en cours
« Snowbirds » en temps de COVID-19 : échappez-vous à l’hiver ou êtes-vous résigné à rester au Québec?

« Snowbirds » en temps de COVID-19 : échappez-vous à l’hiver ou êtes-vous résigné à rester au Québec?

C’est LA grande question que tous les Snowbirds se posent cette année : est-ce qu’il est encore temps d’échapper à l’hiver québécois ou est-ce que je dois me résigner à sortir ma pelle pour les six prochains mois?

Certains ont déjà décidé qu’ils s’envoleraient vers le Sud, pandémie ou pas.

D’autres ont choisi de sauter une année et de rester au pays. Mais la majorité des Snowbirds se trouvent quelque part au milieu, hésitant encore à prendre une décision, notamment parce que plusieurs font partie de la population à risque en raison de leur âge ou de leur état de santé.

Évidemment, ce n’est pas à nous de vous dire si vous devriez voyager ou non cet hiver. Notre rôle, c’est plutôt de vous fournir les informations les plus précises et exactes possibles pour vous aider à prendre la décision qui sera la meilleure pour vous.

C’est pour ça qu’on a compilé une liste de facteurs à considérer quand viendra le temps de décider si vous vous laisserez tenter ou non par l’appel du soleil et du sable chaud.

Les Snowbirds se jasent plus que jamais

Si vous êtes en dilemme à partir ou non, vous allez vous rendre que certaines discussions sont (très) animées sur les groupes Facebook de Québécois qui partent habituellement à l’étranger l’hiver. Attention aux âmes sensibles, ça dérape sur certains groupes. Dans le coin droit, on retrouve les « POUR » le voyage malgré les restrictions et dans l’autre coin, on retrouve les « CONTRE » les escapades dans le Sud, des débats où tous les coups sont permis s’en suivent. Voici quelques groupes de Snowbirds :

Vous connaissez un groupe de Snowbirds qui n’est pas dans cette liste? Ajoutez-le en commentaire à la fin de cet article et nous en ferons la mise à jour!

Oubliez l’asphalte (pour le moment)

Le 18 mars dernier, le Canada et les États-Unis se sont entendus pour fermer leur frontière commune aux voyages non essentiels. Ils se sont entendus pour maintenir la fermeture de leur frontière terrestre jusqu’au 21 décembre au moins.

Accès interdit, donc, pour tous les déplacements non essentiels, ce qui inclut les voyages touristiques et récréatifs.

Eh oui, il semblerait que la haine de la neige et l’amour du bronzage ne soient pas suffisants pour justifier votre entrée en sol américain. (Pour savoir ce qui est considéré comme un déplacement essentiel, cliquez ici.)

Par ailleurs, aucune exemption n’est présentement accordée aux Canadiens qui possèdent une propriété aux États-Unis.

Comme la propagation de la COVID ne semble pas vouloir ralentir, il n’y a présentement aucun signe d’une réouverture prochaine de la frontière terrestre canado-américaine. Il est donc probable que les restrictions puissent perdurer au-delà du 21 décembre prochain.

En clair, ça veut dire que vous NE pouvez PAS traverser la frontière en voiture ou en véhicule récréatif. (À moins de vous cacher dans la cargaison d’un camion qui livre du fromage en crottes et des biscuits feuille d’érable à nos voisins du Sud, mais nos avocats nous interdisent de vous y encourager.)

🇺🇸 États-Unis

  • ⚠️ Partiellement | Frontières terrestres fermées aux Canadiens, mais ouvertes par avion
  • Planifier son départ : Aucune admission par voie terrestre; les restrictions varient d’un État à l’autre; certains États peuvent exiger un test COVID négatif, d’autres peuvent exiger une quarantaine de 14 jours | Vérifier cette source
  • Planifier son retour au Canada : Quarantaine de 14 jours obligatoire au retour au Canada

👉 Vérifiez ici  :  COVID-19 : Pays ouverts/fermés aux Québécois (et Canadiens) pour voyager

Et l’avion dans tout ça?

S’il est présentement impossible de se rendre aux États-Unis par voie terrestre, il est encore permis d’y aller en avion. (Yé!) Mais évidemment, qui dit avion dit davantage de risques d’être exposé à la COVID à l’aéroport ou dans l’avion. (Chou!)

En plus des enjeux liés à la santé, il y a d’autres inconvénients à prendre en considération : moins de vols que d’habitude, moins de destinations possibles, moins de vols directs et des horaires sujets à changements ou à annulation sans préavis.

Cela dit, le nombre de vols et de destinations pourrait augmenter avec l’approche de l’hiver et l’augmentation de la demande. Mais bon, on n’est pas Jojo Savard, on ne peut rien garantir.

Floride

Certains Snowbirds envisagent même de partager les coûts pour noliser un jet privé qui les mènerait à destination. Évidemment, c’est une option plus dispendieuse, mais qui offre certains avantages : plus d’options de vols, moins d’expositions à la COVID dans les aéroports et dans l’avion, et un processus plus rapide aux douanes et à l’immigration. (Tout ça, et le simple fait de pouvoir dire que vous avez pris un jet privé.)

Notez aussi que les Canadiens qui s’envolent vers les États-Unis doivent confirmer au service des douanes qu’ils n’ont pas visité certains pays lors des 14 jours précédant le voyage. Présentement, le Brésil, la Chine, l’Iran, l’Irlande, le Royaume-Uni et plusieurs pays européens font partie de la liste proscrite, qui est constamment modifiée.

Faire transporter votre voiture ou votre VR vers les États-Unis

On l’a mentionné plus haut : vous n’avez présentement pas le droit de traverser la frontière par voie terrestre. Mais votre voiture, elle, le peut. Vous n’avez qu’à vous la faire livrer par camion à votre destination en utilisant un service de transport de véhicules, ceux-ci étant à maintenir leurs opérations malgré la fermeture de la frontière.

Les coûts varient, mais ça oscille généralement entre 1400$ et 1700$ pour une voiture. Par contre, il faut prévoir un plus gros montant pour les véhicules récréatifs(VR), les roulottes et les campervans. 💰

Si je décide de rester au Canada, quelles sont les régions les plus chaudes?

La Colombie-Britannique est la province gagnante en termes de températures clémentes. La ville de Victoria sur l’île de Vancouver est l’endroit le plus chaud du Canada (et aussi un des plus chers). La vallée de l’Okanagan, dont Kelowna et Penticton, attire de nombreux Snowbirds. Mais si vous voulez vraiment un hiver court, c’est les villes d’Osoyoos et d’Oliver qu’il faut visiter toutes au sud de la vallée d’Okanagan, près de la frontière américaine. Le climat désertique offre un hiver très court et des étés brûlants.

Et si je veux aller ailleurs qu’aux États-Unis?

Panama

Comme c’est le cas pour les États-Unis, le nombre de vols internationaux (particulièrement les vols directs) et leur fréquence sont considérablement réduits présentement.

Aussi, revenir au Canada depuis ces destinations pourrait être problématique si les vols venaient à être suspendus pendant votre séjour en raison d’une dégradation de la situation COVID. Et contrairement aux États-Unis, vous n’aurez pas l’option de revenir au Canada en voiture en dernier recours. (À moins que vous possédiez des souliers de rubis comme Dorothée dans Le magicien d’Oz, mais les chances sont minces.)

Qu’en pense Justin : les recommandations officielles du gouvernement

À la mi-mars, le gouvernement canadien a émis les avertissements officiels suivants (qui sont toujours en vigueur) pour tous les voyageurs :

– Avertissement de niveau 3 : Éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada
– Avertissement de niveau 4 : Éviter tout voyage à bord de navires de croisière à l’extérieur du Canada

(Pour en savoir plus sur les différents niveaux de risque utilisés par le gouvernement, cliquez ici.)

Précisons que les avertissements aux voyageurs et la fermeture de la frontière terrestre canado-américaine sont deux choses différentes. La modification ou la levée de l’un ne signifie pas nécessairement la modification ou la levée de l’autre. Par exemple, il serait possible que la frontière canado-américaine rouvre même si le gouvernement recommande toujours d’éviter les voyages non essentiels.

⚠️ En date du 18 décembre, les pays ouverts aux Canadiens sont :

AMÉRIQUE LATINE

🇧🇿 Bélize, 🇧🇴 Bolivie, 🇧🇷 Brésil, 🇨🇴 Colombie, 🇨🇷 Costa Rica, 🇪🇨 Équateur, 🇬🇹 Guatemala, 🇭🇳 Honduras, 🇲🇽 Mexique, 🇳🇮 Nicaragua, 🇵🇦 Panama, 🇵🇪 Pérou, 🇸🇻 Salvador

ASIE

🇰🇭 Cambodge, 🇨🇳 Chine, 🇰🇷 Corée du Sud, 🇲🇻 Maldives

AFRIQUE ET MOYEN-ORIENT

🇿🇦 Afrique du Sud, 🇾🇪 Égypte, 🇦🇪 Émirats arabes unis, 🇪🇹 Éthiopie, 🇲🇦 Maroc, 🇹🇿 Tanzanie, 🇹🇳 Tunisie, 🇹🇷 Turquie

Voir aussi

CARAÏBES

🇧🇸 Bahamas, 🇧🇧 Barbade, 🇨🇺 Cuba, 🇯🇲 Jamaïque, 🇩🇴 République dominicaine, 🇱🇨 Sainte-Lucie

EUROPE

🇦🇱 Albanie, 🇧🇦 Bosnie-Herzégovine, 🇧🇬 Bulgarie, 🇭🇷 Croatie, 🇮🇪 Irlande, 🇮🇹 Italie, 🇲🇹 Malte, 🇲🇪 Monténégro, 🇷🇴 Roumanie, 🇬🇧 Royaume-Uni, 🇷🇸 Serbie, 🇸🇰 Slovaquie, 🇸🇮 Slovénie

Cliquez ici : COVID-19 : Pays ouverts/fermés aux Québécois (et Canadiens) pour voyager

Rappel❗️ Le gouvernement du Canada déconseille tous les voyages non essentiels à l’extérieur du pays. Oui, il est possible de voyager, mais c’est déconseillé.

Vérifiez toujours auprès de l’ambassade du pays au Canada avant de finaliser vos plans de voyage.

Et si je choisis de voyager malgré les recommandations du gouvernement?

Si vous décidez malgré tout de quitter le pays pour l’hiver (ce qui est tout à fait votre droit), vous devez quand même être conscient de quelques éléments.

D’abord, comme les options de vols sont plus limitées qu’à l’habitude et que la situation peut changer rapidement et drastiquement, vous pourriez avoir de la difficulté à revenir au pays à la date prévue. Vous devez donc être prêt à l’éventualité de rester à l’étranger plus longtemps que prévu.

Il faut aussi savoir que le gouvernement canadien ne prévoit plus offrir de vols de rapatriement, contrairement à ce qui se faisait en début de pandémie.

Enfin, si la situation en venait à se dégrader, l’accès aux services essentiels pourrait devenir difficile, vous pourriez avoir à vous confiner du jour au lendemain pour une durée indéterminée et vos assurances pourraient ne pas couvrir vos frais de voyage ou vos frais médicaux.

Mais bon, ça va bien aller, n’est-ce pas? Du moins, si on se fie aux arcs-en-ciel décolorés qu’on voit encore dans les fenêtres…

Est-ce que mon assurance voyage me couvre si j’attrape la COVID à l’étranger?

Plusieurs fournisseurs d’assurances couvrent maintenant les frais médicaux liés à la COVID. D’autres ont mentionné qu’ils n’offriraient pas cette couverture tant que la recommandation gouvernementale d’éviter les voyages non essentiels demeurera en vigueur pour votre destination.

Dans tous les cas, on vous recommande de communiquer avec votre fournisseur pour vous assurer de bien comprendre les conditions, limites ou exclusions liées à la COVID.

Est-ce que je vais devoir faire une quarantaine ou présenter un test COVID négatif en arrivant?

Certaines destinations exigent que les voyageurs qui arrivent se placent en quarantaine jusqu’à 14 jours, d’autres non. Même principe pour le test COVID : l’obligation d’en présenter un ou non (et le nombre maximum de jours depuis le test) varie selon votre destination.

Notez que même s’il n’y a pas d’exigence de quarantaine ou de test au niveau national, les consignes peuvent être différentes selon la ville, le village ou la communauté où vous séjournerez. Dans le même ordre d’idées, les campings, parcs de maisons mobiles, développements de condos et communautés fermées (gated communities) peuvent aussi imposer leurs propres mesures.

Assurez-vous donc de vérifier fréquemment auprès des autorités concernées jusqu’à votre date de départ pour éviter les mauvaises surprises.

Est-ce que je vais devoir faire une quarantaine à mon retour au Canada?

La quarantaine de 14 jours est présentement obligatoire pour tous les Canadiens à leur retour au pays. C’est un facteur important à considérer si vous êtes habitué de faire des allers-retours entre le Québec et le Sud durant l’hiver. Pour éviter d’avoir à faire des quarantaines à répétition, il est préférable de rester à l’étranger jusqu’au moment où vous serez prêt à revenir à la maison de façon permanente.

En bout de ligne, devriez-vous partir ou rester (en temps de COVID)?

La décision vous revient! Chacun a ses propres critères et une tolérance au risque différente. La bonne nouvelle, c’est que vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour faire un choix éclairé. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon hiver, peu importe où vous le passerez!

Note : Les informations partagées dans cet article étaient à jour au moment de la publication, mais la situation est en constante évolution et les choses peuvent changer rapidement. On vous encourage à consulter les ressources appropriées pour avoir un portrait à jour de la situation.

👉 Vérifiez ici pour la mise à jour de tous les paysCOVID-19 : Pays ouverts/fermés aux Québécois (et Canadiens) pour voyager

Quelle est votre réaction?
Bucket List
0
Haha
2
J'adore
9
Vraiment
2
Wouah
1
Afficher les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler jusqu'en haut