Lecture en cours
J’ai voyagé solo au Japon à 50 ans (et voici comment faire)

J’ai voyagé solo au Japon à 50 ans (et voici comment faire)

Si vous partez prochainement au Japon, je vous partage ici mon expérience en répondant aux questions qu’on a m’a posé le plus souvent après mon aventure de cinq semaines au Japon.

Qu’est-ce qui vous a poussé à voyager au Japon?

Je suis allée au Japon en 2003 pour enseigner l’anglais dans un poste de suppléance à court terme (3 mois), et je suis tombée en amour avec ce pays unique et magnifique, avec sa culture, sa langue, sa cuisine!

Je n’avais qu’une idée en tête : y retourner.

J’ai suivi des cours de japonais, je me suis mise à écouter des animes et des films japonais. En 2018, j’ai profité d’une pause professionnelle pour réaliser ce rêve, et j’y suis donc retournée pour un séjour de 5 semaines cette fois-là.

Comment aviez-vous préparé votre voyage?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

J’ai fait pas mal de recherche sur Internet. Je voulais devenir travailleuse nomade, et j’avais décidé de réduire de beaucoup la quantité de contrats que j’allais prendre pendant cette période. Je voulais surtout faire une pause, mais en même temps, je voulais tester à petite échelle le travail nomade.

Comme je savais que mes revenus seraient très restreints, j’ai vraiment cherché à voyager avec le plus petit budget possible. J’ai donc fouillé beaucoup pour trouver des auberges sympas, mais pas chères, des moyens de transport économiques, etc. De plus, je me suis inscrite sur Workaway parce que je voulais aussi me placer en situation d’immersion pour pratiquer mon japonais.

Ce qu’il faut savoir surtout, c’est que même si la vie au Japon coûte cher, il est possible d’y voyager avec un budget plus restreint sans trop nécessairement sacrifier son confort. Dormir dans des auberges ou capsule hotels, trouver des restaurants pas chers, acheter ses repas du midi dans les kombinis (dépanneurs), etc. Même les transports offrent des options économiques.

Qu’aviez-vous dans vos bagages et quels étaient les items essentiels?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

J’avais besoin d’apporter un ordinateur, il a donc fallu magasiner pour un portable léger et fiable. J’avais aussi de l’équipement pour faire de la photo. J’ai voyagé avec un sac à dos (70 litres), qui était peut-être un peu trop pesant, à bien y penser!

On apprend à chaque voyage!

Les essentiels pour voyager au Japon sont surtout un adaptateur pour les prises électriques, de la crème solaire si vous y allez en été (les étés sont très chauds) et une petite trousse de soins.

Le Japon est un pays très moderne et on y trouve de tout, mais si vous ne parlez pas japonais, il sera plus difficile de trouver les bons produits médicinaux si vous n’arrivez pas à lire les emballages!

Si vous êtes intolérant au lactose (comme moi!), apportez vos comprimés Lactaid, car vous n’en trouverez pas au Japon. C’est une bonne idée aussi d’avoir sur vous une carte expliquant vos allergies alimentaires. Equal Eats et SelectWisely offrent ce type de carte que vous pouvez vous procurer en ligne.

Une autre bonne astuce est de télécharger une application de traduction sur votre téléphone intelligent comme Google Translate pour vous aider à communiquer.

Quelle a été votre première impression en arrivant sur place?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

La première impression est un mélange de dépaysement et d’émerveillement! Tout est différent, mais en même temps, tout le confort moderne y est. Le Japon est un pays extrêmement propre et les gens sont d’une très grande politesse.

On s’émerveille aussi de l’efficacité du fonctionnement, comme la ponctualité des trains, par exemple. Si votre billet indique que le train part à 16 h 07, ne vous présentez pas sur le quai à 16 h 08 en pensant que le train n’est peut-être pas encore parti!

Autre chose qui émerveille : la grande attention aux détails qui font que les clients se sentent vraiment rois, que ce soit dans les hôtels, les restaurants ou les boutiques.

Combien de temps êtes-vous resté dans le pays et quel a été votre itinéraire?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

Je suis restée 5 semaines et je me suis surtout promenée dans le sud du pays.

J’ai passé quelques jours à Tokyo, puis quelques jours à Kyoto, un arrêt à Osaka pour ensuite passer pas mal de temps à Hiroshima, où je travaillais quelques heures par jour dans une auberge grâce à Workaway en échange d’une chambre gratuite.

J’ai aussi visité Nara, Odawara, Fukuoka et Nagasaki.

Est-ce facile d’y voyager par soi-même (sans voyage organisé)?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

Oui, surtout maintenant qu’il est à nouveau possible d’entrer au Japon sans passer par une agence. Il est très facile de réserver des hôtels ou auberges par Booking.com par exemple, ou par votre site de réservation préféré.

Dans tous les hôtels ou auberges où j’ai dormi, le personnel à la réception avait des cartes de la ville à donner et d’excellentes suggestions d’activités ou d’endroits à visiter. Beaucoup de touristes visitent le Japon par eux-mêmes et les voyageurs peuvent souvent s’échanger des trucs et astuces lorsqu’ils se croisent dans les auberges ou ailleurs.

Je me suis promenée pas mal dans le sud du Japon et je me suis toujours sentie en sécurité. Le taux de criminalité est très très bas, et les Japonais sont toujours disposés à aider si vous avez besoin d’aide pour vous orienter.

Comment se déplacer dans le pays? Quel mode de transport préconiser?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

lVous pouvez louer une bicyclette pour vous déplacer « comme les Japonais » et si vous aimez vraiment faire du vélo, la Shimanami Kaido est l’une des plus belles pistes cyclables au monde. Je l’ai parcourue en 2019, et j’espère la refaire tellement c’est d’une beauté époustouflante.

Sinon, le train demeure le meilleur moyen de se déplacer au Japon. Ponctuels, propres, il y en a pour tous les prix, et le système ferroviaire couvre très bien l’entièreté du pays. Même avec les TGV (appelés Shinkansen), vous trouverez différents niveaux et différents prix selon le nombre d’arrêts, selon que vous êtes dans une section avec ou sans réservation, etc.

Selon votre itinéraire et la durée de votre séjour, une passe de train de Japan Rail pourra vous aider à réduire les coûts de déplacement.

Les trains japonais sont vraiment toute une expérience à vivre!

J’ai aussi pris l’autobus pour voyager de Hiroshima à Fukuoka et c’était très agréable et confortable. Les chauffeurs d’autobus au Japon sont obligés par la loi de faire un arrêt toutes les deux heures, et vous aurez amplement de temps pour aller aux toilettes et acheter de quoi manger.

Pour l’hébergement, quelles sont vos expériences et recommandations?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

L’une des expériences cool à avoir au Japon est de dormir dans un capsule hotel. Il y en a plusieurs types et ils sont généralement pas chers (de l’ordre de 25 à 45 $ par nuit), ce qui est vraiment génial.

Ces chambres sont idéales pour les personnes qui voyagent seules et qui ne veulent pas payer le gros prix pour une chambre, surtout que quand on voyage, on passe habituellement plus de temps à visiter et on n’utilise l’hôtel que pour dormir et se doucher. Sachez que ces hôtels ont des étages réservés aux femmes et des étages réservés aux hommes; si vous êtes en couple avec une personne du sexe opposé, vous devrez donc dormir séparément.

À Hiroshima, j’ai travaillé à l’auberge Evergreen, la meilleure auberge en ville! L’atmosphère est très chaleureuse et les soirées autour de la table à manger sont d’excellents moments pour échanger entre voyageurs. L’auberge est très tranquille et située à proximité des principales attractions touristiques.

Si votre budget le permet, essayez un ryokan, auberge typiquement japonaise. Vous dormirez sur un futon que le personnel de l’auberge préparera pour vous en fin de soirée, on vous servira un petit-déjeuner typique dans votre chambre (habituellement inclus dans le prix). Plusieurs ryokans offrent des bains thermaux, une expérience toute japonaise à ne pas manquer!

Comment est la nourriture dans le pays?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

La nourriture au Japon est excellente : ingrédients frais, saveurs variées, excellente qualité! Même les repas tout faits qu’on achète dans les kombinis (dépanneurs japonais, par exemple Lawson ou 7-Eleven) sont très bons et pas chers. Si ces repas ont besoin d’être réchauffés, l’employé à la caisse vous proposera de le passer au micro-ondes une fois que vous aurez payé.

Le Japon, c’est tellement plus que les sushis!

Bien sûr, aller dans un restaurant de sushis au Japon est une expérience à vivre, tant pour la variété des sushis que pour l’expérience de commande sur tablette électronique et de plats transportés jusqu’à votre table par convoyeur (la technologie est omniprésente au Japon!).

Mais chaque région a sa spécialité par exemple, l’okonomiyaki (sorte d’omelette) à Hiroshima et vous trouverez aussi facilement des restaurants italiens ou français ou autres pour ces moments où vous vous sentez moins aventureux ou avez le goût d’un repas plus familier.

Si on ne parle pas l’anglais, est-ce possible d’y voyager?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

Oui, mais il faudra être plus autonome et débrouillard, peut-être, parce que déjà, ce ne sont pas tous les Japonais qui parlent anglais, et ceux qui parlent d’autres langues sont plutôt rares. Le personnel de la réception des auberges, hôtels, etc. parle presque toujours anglais (et japonais bien sûr!), mais rarement d’autres langues.

Ce sera une bonne idée de remplacer la carte SIM de votre téléphone cellulaire par une carte SIM japonaise de manière à avoir accès aux applications de cartes (ex. Google Maps et Maps.me) et de traduction (ex. Google Translate) en tout temps, même lorsque vous n’avez pas d’accès Wi-Fi.

Le Wi-Fi n’est pas accessible partout. Il est accessible gratuitement dans les hôtels et auberges, par contre, mais pas nécessairement dans les restaurants et cafés. L’application Japan Wi-Fi auto-connect vous aidera à trouver les connexions Wi-Fi, mais avec une carte SIM japonaise, vous aurez au moins accès à Internet sans que ça vous coûte les yeux de la tête. Il vous suffira ensuite d’utiliser l’application de traduction (du français au japonais, par exemple) avec une fonction de micro pour échanger avec le personnel des hôtels et restaurants.

Il existe plusieurs applications sur le système de métro de Tokyo vous permettant de faire votre itinéraire vous-même, mais les machines pour acheter les billets dans les stations fonctionnent en anglais ou en japonais.

Bien des restaurants au Japon ont des menus avec photos qui permettent de simplement pointer vers ce qu’on veut.

Quelles sont vos astuces pour voyager à petit budget là-bas?

© Denise Bérubé / Les Délivrés

Oui, le Japon peut coûter cher, mais il est aussi possible de profiter du Japon avec un petit budget, sans trop faire de sacrifices en matière de confort.

Si vous voyagez seul, essayez les auberges ou les capsule hotels.

Pour manger, la bouffe de rue, les restaurants de sushis express et les kombinis vous offriront d’excellentes options. Pour manger sur le pouce, les kombinis sont super! Vous y trouverez une grande variété de sandwichs, salades, sushis, onigiris (boules de riz avec du poisson ou de la viande à l’intérieur) et plats à réchauffer. On vous offrira des baguettes ou ustensiles au moment de passer à la caisse, de même que la possibilité de passer votre plat au micro-ondes, si nécessaire.

Finalement, qu’aimeriez-vous dire à un voyageur, de plus de 50 ans, qui aimerait explorer ce pays, mais qui hésite encore?

De ne pas hésiter!

Si le Japon peut sembler à la base une destination « intimidante », c’est vraiment un pays magnifique à explorer avec des paysages à couper le souffle, et surtout un pays sécuritaire aux infrastructures propres et efficaces.

© Denise Bérubé / Les Délivrés

Il peut être dépaysant en raison de la langue et de la culture, mais vous trouverez vite vos repères, grâce aux avancées technologiques, entre autres. Tout se paie facilement par carte de crédit ou par argent comptant (les chèques ne font pas partie de la culture japonaise). Il y a des guichets automatiques dans tous les 7-Eleven et vous serez émerveillés de la gentillesse des Japonais.

À essayer : les bains publics et bains thermaux. Je suis allée trois fois au Japon, et c’est vraiment une de mes destinations coup de cœur, et je sais que j’y retournerai (il me reste le nord à faire)!

N’oubliez pas de toujours voyager avec une assurance voyage!

Obtenez une soumission pour votre assurance voyage soNomad en complétant le formulaire de rappel ici ou en composant le 1-877-309-7222

Quelle est votre réaction?
Bucket List
1
Haha
0
J'adore
0
Vraiment
0
Wouah
0
Afficher les commentaires (0)

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Défiler jusqu'en haut